L'évolution d'une étoile, ou évolution stellaire, désigne l'ensemble des phénomènes allant de la formation à la « mort » d'une étoile. Elle peut être décomposée en plusieurs phases principales dont la formation de l'étoile, son séjour sur la séquence principale et sa phase finale.
Un objet céleste est un objet quelconque de l’Univers, le terme proche astre est, par contre, rarement utilisé pour les galaxies, les amas d’étoiles ou les nébuleuses. Astre, en astrologie est utilisé pour la Terre, le Soleil, les planètes et les étoiles. Il existe des objets célestes « chauds », émettant la majorité de leur rayonnement dans le domaine de l'ultraviolet. Les objets célestes « froids », émettent principalement leur rayonnement dans l’infrarouge.
Une étoile est un corps céleste gazeux qui rayonne sa propre lumière par réactions de fusion nucléaire, ou des corps qui ont été dans cet état à un stade de leur cycle de vie, comme les naines blanches ou les étoiles à neutrons[1]. Cela signifie qu'elles doivent posséder une masse minimale pour que les conditions de température et de pression au sein de la région centrale — le cœur — permettent l'amorce et le maintien de ces réactions nucléaires, seuil en deçà duquel on parle d'objets substellaires. Les masses possibles des étoiles s'étendent de 0.085 masses solaires à une centaine de masses
Hydrogène — Wikipédia
Le Soleil est l’étoile du Système solaire. Dans la classification astronomique, c’est une étoile de type naine jaune, composée d’hydrogène (75 % de la masse ou 92 % du volume) et d’hélium (25 % de la masse ou 8 % du volume)[8]. Autour de lui gravitent la Terre (à la vitesse de 30 km/s), sept autres planètes, au moins cinq planètes naines, de très nombreux astéroïdes et comètes et une bande de poussière. Le Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du Système solaire ainsi constitué, Jupiter représentant plus des deux tiers du reste.
Le Système solaire (avec majuscule), ou système solaire (sans majuscule)[Note 1], est notre système planétaire, composé d'une étoile, le Soleil, et des objets célestes définis gravitant autour de lui : les huit planètes et leurs 175 satellites naturels connus[7] (appelés usuellement des « lunes »), les cinq planètes naines et les milliards de petits corps (la grande majorité des astéroïdes et autres planètes mineures, les comètes, les poussières interplanétaires, etc.).
Le Système solaire interne est une division du Système solaire. Il s'étend du Soleil, centre du Système solaire, jusqu'à l'orbite de Jupiter qui constitue sa limite extérieure.
Vénus est une des quatre planètes telluriques du Système solaire. Elle est la deuxième planète par ordre d'éloignement au Soleil, et la sixième par masse ou par taille décroissantes.
Mercure est la planète la plus proche du Soleil et la moins massive du Système solaire[1]. Son éloignement au Soleil est compris entre 0,3075 et 0,4667 UA, ce qui correspond à une excentricité orbitale de 0,2056 — plus de douze fois supérieure à celle de la Terre, et de loin la plus élevée pour une planète du système solaire. Elle est visible à l'œil nu depuis la Terre avec un diamètre apparent de 4,5 à 13 secondes d'arc, et une magnitude apparente de 5,7 à -2,3 ; son observation est toutefois rendue difficile par son élongation toujours inférieure à 28,3° qui la noie le plus souvent dans l'é
La ceinture principale d'astéroïdes (parfois juste ceinture d'astéroïdes ou ceinture principale[1]) est une région du Système solaire située entre les orbites de Mars et Jupiter qui contient un grand nombre des orbites des astéroïdes connus[2].
La densité ou densité d'un corps ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence.
Une planète tellurique (du latin tellus, « la terre, le sol »), en opposition aux planètes gazeuses, est une planète composée de roches et de métaux qui possède en général trois enveloppes concentriques (noyau, manteau et croûte). Sa surface est solide et elle est composée principalement d'éléments non volatils, généralement des roches silicatées, du métal et du fer. Sa densité est donc relativement importante et comprise entre 4 et 5,5.
En astronomie, un système planétaire (parfois confondu avec système stellaire) est un système composé de planètes, ainsi que de divers corps célestes inertes tels des astéroïdes et comètes, gravitant autour d'une étoile. Le Système solaire est un exemple de système planétaire. Par extension, et de façon impropre, le terme « système solaire » est parfois employé pour désigner d’autres systèmes planétaires.
Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique, c'est-à-dire sous une forme presque sphérique. Certaines définitions étendent celle-ci aux objets libres de masse planétaire.
La Terre est une planète du Système solaire, la troisième au regard de la distance au Soleil. Il s'agit de la cinquième planète la plus grande, tant en taille qu'en masse, dans le Système solaire et la plus massive des planètes telluriques de ce système planétaire.
Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence renouvelée par des courants marins. Approximativement 71,1% de la surface de la Terre est recouverte par l'océan mondial, communément divisé en cinq océans et en plusieurs dizaines de mers.
Océan Pacifique — Wikipédia
Océan Atlantique — Wikipédia
Manche (mer) — Wikipédia
Mer du Nord — Wikipédia
Allemagne — Wikipédia
What is Pligg?
abs muscles "What is Pligg?" skin disorders security safety what is pligg cheap safe places

Copyright © 2015 33anothershitnet-submit